Coiffure de Paris : 4 questions à Pierre-Henri Berthézène.

Formateur, créer son activité.
4 octobre 2017
Référent ICPF & PSI Bretagne (22-29-35-56)
15 octobre 2017

Coiffure de Paris : La réglementation en formation professionnelle vient d’être modifiée. Quelles sont les conséquences pour les coiffeurs formateurs ?
Pierre-Henri Berthézène : Un décret (1) de 2015 oblige en effet les formateurs à attester à travers 6 critères de la qualité de la formation qu’ils délivrent. Chaque coiffeur formateur doit donc répondre désormais de cette qualité pour envisager une prise en charge de ses stages auprès des organismes financeurs de la formation professionnelle.
Concrétement, que doit faire un organisme de formation (un formateur) pour être agréé ?
P-H.B :
dans toutes les branches, vouloir faire de la formation professionnelle nécessite d’être enregistré en qualité d’organisme de formation auprès de la préfecture de région de l’organisme de formation. En réalité, on parle d’enregistrement plutôt que d’agrément. Une fois cette démarche réalisée, l’organisme de formation (ou le formateur) va pouvoir s’enregistrer, et c’est nouveau, auprès du Datadock, en saisissant en ligne les informations concernant les 6 critères et 21 indicateurs. Sa demande sera ensuite examinée par un auditeur indépendant.
Ces démarches sont-elles compliquées à mettre en oeuvre et quel est leur coût ?
P-H.B:
si l’organisme (ou le formateur) satisfait au quotidien aux 6 critères 21 indicateurs, il s’agit d’une simple saisie complétée par la fourniture des preuves demandées. Dans le cas contraire, il sera nécessaire qu’il mette en conformité dans sa pratique les 6 critères 21 indicateurs, avant de soumettre à nouveau son dossier. Ces démarches sont gratuites.
Qui peut aider les coiffeurs formateurs dans leur démarche ?
P-H.B :
Les OPCA financeurs proposent des accompagnements. Ils peuvent également faire appel à un consultant expert pour un audit de la mise en conformité des 6 critères 21 indicateurs et des documents correspondant pour la saisie dans le Datadock (il faut fournir 1 à 3 preuves pour chaque critère et indicateur). Les coiffeurs formateurs doivent impérativement se mettre en conformité, sinon leurs formations ont de grandes chances de ne pas être prises en charge.

(1) Décret n° 2015-790 du 30 juin 2015 relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue

Source : Propos recueillis par Emmanuelle EVINA, Rédactrice en Chef – Coiffure de Paris – Octobre 2017 – p.18 « Législation ».

Ajouté pour les lecteurs web : – Décret : texte officiel, ici.

Pierre-Henri BERTHEZENE
Pierre-Henri BERTHEZENE

Pierre-Henri Berthézène – Consultant & Formateur, Expert certifié ICPF&PSI, spécialisé en Formation des Adultes – Président et fondateur d’Efficient Ways®.

2 Comments

  1. Mireille dit :

    Je pense qu’on doit renforcer ce décret sur le point de vue « agrément », car l’avenir des futurs formés en dépend largement.

    • Bonjour , Je pense que vous faites référence à la certification qualité de l’OF ou de la personne physique ou des deux. L’agrément est une disposition validée le plus souvent par une commission « ad hoc » et qui touche des secteurs d’activité comme la sécurité, la santé. Merci de votre contribution à ce blog . 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *